Spectacles Joliette

Les nouvelles du Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

Le Grand rassemblement familial des 10 ans de Petits bonheurs

Karine Cloutier_Crédit photo_Carl ArchambaultLe Centre culturel de Joliette vous convie à un événement des plus festif en l’honneur du 10e anniversaire de Petits bonheurs, le Grand rassemblement de danse familial, le dimanche 4 mai dès 10h, au Parc Olympique de Montréal.

Afin de célébrer le 10e anniversaire de Petits bonheurs, le Grand rassemblement aura lieu à l’Esplanade Sun Life du Parc Olympique, avec la chorégraphe Karine Cloutier, où la Danse en famille sera mise de l’avant. Ce sera sans aucun doute un moment de pur plaisir en plein air où plusieurs gens du Réseau Petits bonheurs, venant de Beloeil, Blainville, Joliette, Laval, Longueuil, Repentigny, L’Assomption, Sherbrooke, Trois-Rivières et Montréal, viendront former le cercle de la danse. Une rencontre intergénérationnelle inspirée par des rythmes africains, exécutés par des musiciens en direct, avec des mouvements simples, dans un cercle de danse pour les 0 à 99 ans. Il s’agit d’une activité gratuite.

Les familles désirant participer au rassemblement Danse en famille auront accès à une visite du Jardin botanique et à une montée dans le funiculaire de la tour du Stade Olympique et ce, tout à fait gratuitement. Pour ce faire, elles doivent se rendre sur notre site Internet au www.petitsbonheurslanaudiere.com, dans la section Programmation, et télécharger et imprimer le laissez-passer afin de le montrer sur place. L’Esplanade Sun Life est située au Parc Olympique, Secteur 100-B (Métro Pie-IX) à Montréal.

L’événement Danse en famille, depuis sa création en 2010, a joint plus de 2000 personnes. Rappelons également quele Festival Petits Bonheurs est une initiative de la Maison de la culture Maisonneuve qui vise à sensibiliser les tout‐petits aux différentes disciplines artistiques.

450 759-6202 // petitsbonheurslanaudière.com

Téléchargez le laissez-passer

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette

Publicités


Poster un commentaire

Le festival Petits bonheurs en route ce jeudi!

Le festival Petits bonheurs sur les routes de Lanaudière approche à grands pas! Les festivités commenceront le 1er mai jusqu’au 15 mai prochain dans différents lieux et organismes de la MRC de Joliette, d’Autray ainsi que dans douze (12) municipalités de la MRC de la Matawinie.

Le Centre culturel de Joliette (CCJ) s’estime plus que fier cette année de présenter une trentaine d’activités, destinées aux 0‐6 ans, dont vingt‐huit (28) ateliers, trois (3) spectacles et une projection cinématographique (ONF). Le coup d’envoi du festival sera donné par l’atelier Le gros orteil le 1er mai à 10h à la salle L’Arsenal, animé par Marie-Hélène D’Amour. Cette dernière animera également cet atelier le 14 mai à 10h, mais cette fois-ci, ce sera au centre communautaire Pierre Dalcourt à
St-Félix-de-Valois. De plus, le 1er mai à 10h, dans la Municipalité de St-Alphonse-Rodriguez, c’est le Lanaudois Benoît Masson qui sera au centre communautaire pour y présenter son atelier Jeux de cirque pour les tout-petits. À noter que plusieurs activités peuvent se dérouler dans la même journée, dans différents lieux de Lanaudière.

Par ailleurs, la talentueuse Elsa Perez viendra animer son fameux atelier de théâtre Éveil au théâtre, au centre communautaire de St-Thomas le 3 mai, le Musée d’art de Joliette recevra le Théâtre de la Pire Espèce pour initier les enfants aux jeux d’ombres et de lumières le 3 mai également, le conteur et musicien Franck Sylvestre électrisera le centre communautaire de Crabtree le 4 mai avec son atelier-spectacle Le conte en musique, il y aura aussi le retour de la danse maman-bébé avec la professeure Magali Dudemaine de l’École de danse Symbiose le 7 mai et de la danse afro-contemporaine avec Karine Cloutier à Ste-Béatrix le 9 mai. Pour la Fête des Mères, la Municipalité de Rawdon recevra le Collectif Bois d’laine afin de faire découvrir aux enfants l’univers de la laine. Des rendez-vous familials à ne pas manquer!

Puisque les activités se déroulent sur un vaste territoire, la population est invitée à consulter le site Internet de Petits bonheurs afin d’obtenir la programmation complète et tous les détails relatifs aux lieux de diffusion des différentes activités, mais surtout à la réservation et achat de billets au www.petitsbonheurslanaudiere.com.

Rappelons quele Festival Petits Bonheurs, quicélèbre son dixième anniversaire cette année, est une initiative de la Maison de la culture Maisonneuve, située dans le quartier Hochelaga de Montréal. Il vise à sensibiliser les tout‐petits aux différentes disciplines artistiques et à leur permettre d’explorer le monde de la création.

petitsbonheurslanaudiere.com

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette


1 commentaire

Messmer – Réalité ou fiction?

Anabelle Dagenais photoIls étaient nombreux à vouloir se rendre sur scène pour témoigner de la véracité des performances spectaculaires de Messmer. Quelque peu sceptique, mais tout de même craintive de me voir transformée en marionnette face à ses suggestions, je n’ai pris aucune chance. Je n’allais tout de même pas le laisser me dicter sa propre volonté pour cet article! Pour garder toutes mes idées claires et demeurer objective, j’ai mandaté quelques complices.

Charles, lui, se voulait carrément sceptique. Selon lui, certains participaient avec excès uniquement pour confirmer la réputation de Messmer. Par exemple, lors d’une «reprise» d’une scène du film Top gun, une volontaire sensée perdre sa jambe à la suite d’une explosion, crie sans conviction et semble oublier son mal à peine quelques secondes plus tard. Il observe aussi que d’autres participants quittent subitement la scène pour regagner leur siège, comme si le charme n’opérait plus.

Mathieu pense pour sa part que tout est arrangé d’avance, qu’on fait appel à des comédiens. Qui, sinon, voudrait embrasser et «aimer» un rat au point de ne plus vouloir s’en départir?

messmer_ete_detailSi mon côté rationnel abondait dans le même sens, je ne pouvais manquer de voir la foule réagir. Et pas qu’un peu! Messmer maniait les fils, la foule observait, estomaquée, bouche ouverte.

Vendue, c’est bien le cas de Noémie. Elle voyait ce spectacle pour la deuxième fois et semblait tout aussi emballée. Bien que les tests de réceptivité n’aient eu aucune incidence sur elle, elle n’en demeurait pas moins fascinée de voir à quel point certains numéros pouvaient avoir un impact majeur sur des participants. Elle relate notamment le cas où certains d’entre eux sont revenus sur scène lors de l’entracte pour «recevoir l’énergie de la boule lumineuse». Ils auraient réagi à la musique utilisée lors d’un précédent numéro. Dans le même ordre d’idée, à la fin du spectacle, deux hommes sont retournés se blottir l’un contre l’autre, amoureusement, sur l’air de Take my breath away.

Maude, qui partageait son engouement, se disait toutefois heureuse de ne pas être réceptive aux tests de réceptivité. Elle serait beaucoup trop honteuse de se mettre à pleurer sur scène comme un bébé de six mois ou d’exécuter une danse tribale préhistorique devant toute une foule et de n’en garder qu’un vague souvenir. Elle en rit, mais refuserait d’être le dindon de la farce.

Je l’avoue, je me rendais au spectacle de Messer pour en avoir le cœur net : départager le vrai du faux. Si je ne sais toujours pas sur quel pied danser, une chose est sûre, qu’on croie ou non au phénomène, le spectacle de Messmer se veut un excellent divertissement garantissant hilarité et étonnement. Qu’en avez-vous pensé?

Rappelons que Messmer sera de retour en 2015, soit le 18 avril, à la Salle Rolland-Brunelle. Les billets sont déjà en vente, mais il faut faire vite! Cliquez ici pour vous procurer des billets.

Rédigé par Anabelle Dagenais pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

Le festival PETITS BONHEURS, SUR LES ROUTES DE LANAUDIÈRE, est officiellement lancé!

couverturefb_pb2014   Le Centre culturel de Joliette (CCJ) est plus que fier de présenter officiellement la programmation de la troisième édition du festival Petits bonheurs sur les routes de Lanaudière, suite à la conférence de presse qui se tenait le 27 mars dernier. Il s’agit du plus grand rendez-vous culturel des tout-petits dans la région et il se tiendra du 1er au 15 mai 2014.

Une fois de plus, le festival Petits bonheurs est plus qu’attendu dans la région! D’ailleurs, cette année, le CCJ a élargi son réseau afin de pouvoir contribuer au développement culturel de la communauté lanaudoise et de faire rayonner l’art et la culture auprès des tout-petits, sur un vaste territoire. Ainsi, les activités se dérouleront dans différents lieux et organismes de la MRC de Joliette, d’Autray ainsi que dans 12 municipalités de la MRC de la Matawinie: « Le CCJ a la chance de pouvoir compter sur la participation de 24 municipalités et organismes qui collaboreront à présenter des activités sur le grand territoire de Lanaudière. Un plus grand nombre de familles auront ainsi accès aux activités au sein de leur communauté et nous n’aurions pu le faire sans nos précieux partenaires » souligne Audrey Ducasse, directrice du marketing et responsable de la programmation jeune public.

Des activités et des spectacles colorés
C’est plus d’une trentaine d’activités, destinées aux 0-6 ans, qui seront présentées dans Lanaudière, dont vingt-huit (28) ateliers et quatre (4) spectacles. Ces activités toucheront plusieurs disciplines comme la danse, le théâtre, la musique, le conte, les arts visuels, la marionnette, le cirque, etc. Fidèle à la tradition, le CCJ propose des spectacles qui ont été soigneusement choisis pour éveiller l’imaginaire des tout-petits. Nous pensons à la pièce de théâtre Le cygne, qui est une adaptation de la fable du Vilain petit canard d’Hans Christian Anderson, au cinéma avec quatre courts-métrages d’animation (en collaboration avec l’Office national du Film), à la pièce Pomme du réputé Théâtre des petites âmes et également au Conte pour enfants de 1000 jours du Théâtre de l’Avant-Pays, bien connu dans le domaine du théâtre jeunesse. Rappelons que le festival offre des activités à un prix des plus accessible et rassemble des artistes d’ici et d’ailleurs.

D’ailleurs, la population est invitée à consulter le site Internet afin d’obtenir la programmation complète au www.petitsbonheurslanaudiere.com.

Nos partenaires
Le Centre culturel s’estime à nouveau très heureux de présenter cette troisième édition de Petits bonheurs, surtout avec la présence de précieux partenaires qui ont à cœur cet évènement culturel. L’équipe du CCJ tient à les souligner et les remercier de leur confiance. Ils sont la Ville de Joliette, la Ville de Notre-Dame-des-Prairies, la Maison et Jardins Antoine-Lacombe, le Musée d’art de Joliette, la Municipalité de Crabtree, la Municipalité de Saint-Thomas, la Maison des contes et des légendes de Lavaltrie, l’École de danse Symbiose, la Bibliothèque Rina-Lasnier, la Bibliothèque de Notre-Dame-des-Prairies et la Joujouthèque Farfouille. De plus, le CCJ est fier de sa nouvelle collaboration avec le CLD et la MRC de la Matawinie, ainsi que ses douze municipalités, qui accueilleront douze activités. Les municipalités sont Chertsey, Rawdon, St-Alphonse-Rodriguez,
St-Côme, St-Damien, St-Donat, St-Félix-de-Valois, St-Jean-de-Matha, St-Michel-des-Saints,
Ste-Béatrix, Ste-Émélie-de-l’Énergie et Ste-Marcelline-de-Kildare.

Le CCJ tiens aussi à remercier la Caisse Desjardins de Joliette, le Ministère de la culture et des communications du Québec et le soutien des médias qui sont le M103,5FM, TC. Média, Télé-Québec et le Journal de Joliette.

Le Réseau Petits bonheurs célèbre son dixième anniversaire. Le festival est une initiative de la Maison de la culture Maisonneuve, située dans le quartier Hochelaga de Montréal. Il vise à sensibiliser les tout‐petits aux différentes disciplines artistiques et à leur permettre d’explorer le monde de la création, en offrant des activités à faible coût pour les familles et les centres de la petite enfance.

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

RÉAL BÉLAND en supplémentaire

REAL_plan_18x24_v3Le Centre culturel de Joliette accueillera l’humoriste hors du commun Réal Béland, dans le cadre de son spectacle Une autre planète, le jeudi 20 mars dès 20h à la  Salle Rolland-Brunelle.

Réal Béland vient présenter au public joliettain la supplémentaire de son troisième one-man show intitulé Une autre planète. S’adressant à un vaste auditoire, ce spectacle traite de différents sujets comme les travers de la famille, la nostalgie, le
« comfort food », les maladies bizarres, les fusions des multinationales, les hormones de croissance, les problèmes érectiles, etc. D’ailleurs, celui qu’on reconnaît facilement grâce à sa capacité légendaire à changer de voix et à caricaturer les gens propose de nouveaux personnages, tous les plus insensés les uns que les autres. Il nous fera voir le côté absurde de chacun d’eux. Il y aura aussi le retour de l’inévitable Monsieur Latreille, bien sûr. Seul Béland sait nous transporter dans un univers complètement disjoncté. Passé maître dans le domaine de l’improvisation, ce nouveau one-man show  est un spectacle-performance.

Réal Béland a été le King des ados, il a été acclamé en Pologne dans le cadre de son film Nos voisions Dhantsu et partout au Kanah D’Ha, bref l’humoriste a plus d’un tour dans son sac. Simple mais très créatif, Réal Béland est un véritable phénomène qui allie humour absurde et imagination sans borne. Actif dans le domaine depuis 25 ans, chacune de ses performances est un exploit où il n’y a aucune limite. « Décupler le pouvoir de l’humour » est la mission de Réal Béland et il ne faut pas s’étonner que chacun de ses spectacles est un triomphe.

Procurez-vous des billets

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

HENRI GODON : Des chansons pour tous!

Dans le cadre de sa série Jeune public, le Centre culturel de Joliette a le plaisir de recevoir Henri Godon et le Bedon Band, dans un tout premier spectacle intitulé Chansons pour toutes sortes d’enfants, le dimanche 23 mars dès 14h, à la Salle Rolland-Brunelle.

Entouré de cinq (5) musiciens passionnés et issus de différents groupes de la scène musicale québécoise, les pièces de Henri Godon_afficheHenri Godon voyagent à travers plusieurs styles : le jazz, le traditionnel, le swing. Mise en scène par l’unique Bryan Perro, le spectacle propose de surprenants arrangements sonores et une section de cuivres des plus éclatée, pour accompagner les chansons bien ficelées de l’auteur. Drôles et poétiques à la fois, les textes s’inspirent du quotidien des jeunes âgés entre 5 et 11 ans, et ils sont chantés et racontés dans un langage qui est loin d’être enfantin.

Depuis plus de 20 ans, Denis Massé, que l’on connaît grâce au groupe Les Tireux d’Roches, sillonne le Québec à raconter des histoires aux enfants. En cours de route, il a conté et fait de la musique avec son ami Fred Pellerin, il a fait du théâtre avec son collègue Bryan Perro, il a parcouru les festivals de contes en France, et ainsi de suite. Continuant d‘amuser petits et grands avec ses contes et ses chansons, c’est sous le pseudonyme de Henri Godon qu’il s’est mis à composer toutes sortes de chansons pour les enfants, pour en faire un premier album. Invitant de nombreux amis musiciens à venir faire la fête autour de ses chansons, le « Bedon Band » s’est créé.

Un premier album est sorti en automne dernier et déjà Henri Godon se met à la composition de nouvelles chansons, tout aussi farfelues les unes que les autres. Un deuxième album est en cours de route pour le plaisir des plus petits et des plus grands. Le 23 mars prochain, il convoque la famille à une véritable fête autour de ses chansons. Des cuivres, de la guitare électrique, de la batterie, du plaisir à profusion, de la chanson à texte, bref vous ne ferez que vous amuser!

Procurez-vous des billets

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

L’univers magique de Daniel Coutu (Rédigé par Anabelle Dagenais)

Anabelle Dagenais photoC’était une marmaille fourmillante de 4 à 11 ans accompagnée de ses parents qui prit place à la salle Rolland-Brunelle dimanche dernier. La jeune assistance toute colorée gambadait dans les allées et les petites voix s’empilaient les unes sur les autres dans un brouhaha qui trahissait une grande hâte. «Maman, ça va commencer!», disait un petit garçon surexcité en sautant sur son siège, quelques rangées devant moi.

Alors que tous comDaniel Coutu the Magician - Live Event Pt. 3mencent à ressentir fébrilement le début du spectacle, la voix de Daniel Coutu se fait entendre : «Les amis, est-ce que vous aimez la sciiiieeeennnnnce et la maggiiiiiiiiiieeeeee?» aussitôt enterrée par une ruée de «ouiiiii!!!!!».

Comme s’il avait réussi à hypnotiser l’assistance, tous les yeux étaient rivés sur lui et n’en ont pas dérogé pendant l’heure complète que durait le spectacle. La raison? Coutu vient chercher l’attention du public avec une interaction complète alliant la musique, l’humour, le théâtre, la technologie et l’implication du public. De la magie diversifiée, quoi!

MUSIQUE  – Très rythmée, elle teintait le climat, le rendant plus que propice au divertissement. Avec des chansons éclatées aux paroles simples à saisir, on nous invite à participer à l’ambiance musicale en tapant des mains tout en chantant.

HUMOUR – Daniel Coutu arrive à satisfaire le public en entier. En effet, l’animation du magicien, truffée de clins d’œil humoristiques à l’attention des parents (Denis Coderre, CELI-REER-Bourse, etc.) et de mimiques absurdes pour faire rigoler les plus jeunes, était diversifiée et a su plaire à chacun.

La simple vue d’un parent qui riait suffisait aux enfants pour rire à leur tour, malgré leur incompréhension des blagues d’«adultes».

THÉÂTRE – En plus de son animation, Daniel Coutu a revêtu un costume de chef cuisinier afin d’interpréter son personnage de Ricardo. Oui, oui, le chef Ricardo!

TECHNOLOGIE – Afin d’impressionner encore plus son public lors des numéros de magie, Daniel Coutu inclut une caméra fixe sur scène pour voir de près les tours. Il présente aussi les différentes étapes d’une démarche scientifique et ce qu’elles impliquent. Si seulement les cours de sciences étaient aussi distrayants!

IMPLICATION DU PUBLIC – Coutu invite des petits ainsi que des adultes à venir le rejoindre sur scène pour faire partie des numéros. J’ai particulièrement apprécié le fait qu’il se rappelle des noms de tous ceux qui ont participé, même à la fin du spectacle. J’y vois là un grand souci du public, une préoccupation qui saura le distinguer tout au long de sa carrière.

Tel un Luc Langevin pour les jeunes, Daniel Coutu a laissé son public bouche-bée d’incompréhension, avec de vrais trucs de pro entourés d’une animation principalement pour les enfants, sans pour autant oublier les parents. Quelle formidable expérience que d’aller le voir en spectacle en famille pour capter dans le visage des enfants l’émerveillement, semblable à celui qu’apporte le père Noël au temps des Fêtes.

@Image trouvée sur Google

Rédigé par Anabelle Dagenais pour le Centre culturel de Joliette