Spectacles Joliette

Les nouvelles du Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

À la découverte de Marie-Pierre Arthur

L’auteure-compositrice-interprète Marie-Pierre Arthur, qui présentera son nouveau spectacle le 16 avril prochain au Cabaret TELUS, nous a accordé quelques minutes pour répondre à une dizaine de questions.

PHOTO - #1 par Hervé Baillargeon low-res

 

 

 

 

 

1- Enfant, quel métier rêvais-tu de faire?
Camionneuse.

2- Quel a été le meilleur concert auquel tu as assisté dans ta vie?
En Éthiopie, de la musique traditionnelle, jouée par des musiciens incroyables… musique mélangée avec la danse… c’était bouleversant.

3- Que représente la scène pour toi?
Je m’y sens chez moi. Alors, toutes les émotions du monde y passent. Comme dans la vraie vie : inconfort, amour, insécurité, plaisir, etc.

4- Avec quel(s) artiste(s) aimerais-tu collaborer?
Ça change tous les mois, mettons que je rêve un peu… Xavier Dolan! J’aimerais écrire avec lui, composer pour lui, chanter pour lui!

5- Ta chanson ou ton artiste préféré?
Chaque époque de notre vie est associée à des musiques… aucune n’a plus d’importance.

6- Quel est ton plaisir coupable?
Doritos Spicy et téléromans cheaps.

7- Quels loisirs, sports ou activités vous détendent en dehors du travail?
Être seule dans une pièce avec un gros rayon de soleil et respirer pendant des heures.

8- Quelle est ta routine avant chaque spectacle?
Courir pour avoir le temps de manger avant le début du spectacle! Pas de temps pour les routines dans ma vie!

9- Pourquoi ne doit-on pas manquer ton spectacle qui aura lieu le 16 avril prochain à Joliette?
Pour vivre de la grosse intensité et de l’authenticité!

10- Quels sont tes projets à venir?
La musique, un peu de musique et finalement de la musique, je pense!


Courte biographie de Marie-Pierre Arthur

Bassiste avec une formation en chant jazz, elle a accompagné de nombreux artistes québécois, dont Ariane Moffatt, Stefie Shock et Mara Tremblay, avant de présenter son propre projet musical en 2009, avec un premier album éponyme, coréalisé avec François Lafontaine et Louis-Jean Cormier. Elle se distingue immédiatement avec son folk rock aux airs prenants et aux penchants parfois country, ainsi que des textes cherchant à trouver le terrain d’entente idéal entre l’image forte et le récit. Sans oublier sa voix aérienne et mélancolique qui se démarque du paysage musical québécois. La belle Gaspésienne apprivoise l’avant-scène et récolte les honneurs : prix André « Dédé » Fortin de la SPACQ pour l’auteur-compositeur émergent de l’année, celui de la chanson populaire de la SOCAN pour le titre « Pourquoi » ainsi que trois nominations au gala de l’ADISQ 2009. Même scénario avec son deuxième album Aux alentours qui lui permet de décrocher plusieurs prix et de se hisser au palmarès des meilleures chansons. En février dernier, Marie-Pierre Arthur séduisait le public avec son troisième album Si l’aurore aux ambiances feutrées et vaporeuses où chœurs, corps et harmonies s’entrelacent et envoûtent.

pochette

 

 

 

 

 

 

 

par Valérie Laurin pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

Une entrevue avec l’unique Louis-Jean Cormier

Avant qu’il ne soit de passage au Cabaret Telus de la salle Rolland-Brunelle le 13 décembre prochain à 20h (dans une semaine!!!), avec son nouveau spectacle solo Le treizième étage, j’ai eu la chance de réaliser une entrevue « virtuelle » avec l’unique Louis-Jean Cormier.

Louis-Jean  a pris quelques minutes de son temps pour répondre à toutes mes questions!Louis-Jean Cormier_web

Bonjour Louis-Jean! Merci beaucoup d’avoir accepté mon invitation à cette entrevue web!

1) Tout d’abord, j’aimerais te demander ce qui t’a motivé à réaliser un premier album en solo? Et comment le décrirais-tu?

Le projet est né d’un désir de créer des chansons pour d’autres. Et à force de travailler sur ces nouvelles chansons plus pop, je suis tombé en amour avec elles.

J’ai donc décidé de me lancer dans une aventure solo parallèle qui se caractérise pas un son plus brut, des compositions plus simples avec des mélodies chanteuses et des mots plus terre-à-terre que ceux de Karkwa.

2) Pourquoi t’amuses-tu à dire que ta carrière solo est « une aventure parallèle » ?

Pour que clarifier mon désir de garder l’aventure Karkwa en vie.

3) Où trouves-tu ton inspiration pour écrire des textes aussi touchants? Quelles sont tes influences majeures?

Le plus dur d’écrire une chanson est de trouver le sujet, le thème à aborder. Cette opération ne se fait pas devant une page blanche pour moi, elle se capte de façon spontanée en écoutant les autres, en regardant des films, en vivant.

4) Louis-Jean, nous savons que tu es un auteur-compositeur-interprète et un multi-instrumentiste de renom, mais tu portes aussi le chapeau de réalisateur! Qu’est ce que cette expérience apporte à ta carrière? Pourrais-tu me nommer des noms avec qui tu as collaboré?

J’aime le domaine de la musique sous toutes ses facettes, je prends un malin plaisir à arranger les chansons des autres, à faire de la sonorisation et à imaginer des directions artistiques avec d’autres artistes, donc que ce soit avec les 12 hommes rapaillés ou avec Lisa Leblanc, je m’amuse beaucoup dans ce laboratoire qu’est le studio d’enregistrement.

5) Comment pourrais-tu nous décrire le concert que tu nous présenteras le 13 décembre prochain à la salle Rolland-Brunelle?

Un concert qui a une large palette d’émotions et de nuances. Il y a des moments musclés et des moments de chuchotement. Je traverse mon nouveau répertoire en passant par Miron, Karkwa et autres…

6) Lorsqu’on te parle de la salle Rolland-Brunelle à Joliette, qu’est-ce qui te vient en tête?

À part la couleur bleu-vert… Pleins de beaux souvenirs! 😉

7) Tu es en spectacle dans plusieurs grandes salles au Québec, dont certaines affichent complet. Qu’est-ce qui t’attend d’autre dans un futur proche?

Tournée partout au Québec, des festivals en été et une sortie d’album en Europe pour l’automne prochain.

8) Que dirais-tu aux gens de Joliette pour les inciter davantage à venir à ton spectacle solo?

C’est le spectacle le plus stimulant que j’ai fait de ma vie, tous projets confondus!

Merci Louis-Jean pour ce beau moment que j’ai eu à te lire! J’ai très très hâte de te voir (une première fois, je dois l’avouer)

Cliquez ici pour vous procurer des billets

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour la salle Rolland-Brunelle


Poster un commentaire

Un premier spectacle solo pour Louis-Jean Cormier

La salle Rolland-Brunelle reçoit l’auteur-compositeur-interprète du groupe Karkwa, Louis-Jean Cormier, en formule Cabaret Telus, le jeudi 13 décembre à 20h, dans un premier spectacle solo.

Impatient de faire vivre ses nouvelles compositions sur scène, Louis-Jean Cormier présente un premier spectacle éponyme entouré d’amis, de complices et d’artisans de toutes sortes. Celui qui nous a fait vibrer au son de Karkwa a lancé un premier album solo, Le treizième étage, en septembre dernier et il est plus que prêt à affronter les planches.

Avec les années, Louis-Jean Cormier s’est formé une réputation de musicien hors pair, non seulement en tant que guitariste, mais en tant que multi-instrumentiste, ce qui lui vaut l’honneur d’accompagner des artistes de renoms comme Chloé Sainte-Marie et Vincent Vallières. De plus, il a assumé la réalisation du premier volume des 12 hommes rapaillés de Gaston Miron. Il a signé aussi les albums de Béluga et de David Marin, puis il a coréalisé le premier album de Marie-Pierre Arthur et de Lisa Leblanc, ce qui vient statuer sa carrière de réalisateur au sommet.

L’auteur a su nous toucher et nous faire voyager dans les ambiances rock poétiques de Karkwa, pendant 15 ans. Louis-Jean s’était promis de s’arrêter, de se reposer, bref de prendre du temps pour lui après ses aventures musicales des dernières années. Mais comme tout artiste, c’est en composant de nouvelles chansons, guitare à la main, que son projet a grandi petit à petit… Il parle de son nouveau projet comme étant une aventure parallèle personnelle plutôt que d’une « carrière solo ».

Aujourd’hui, il pose ses bagages pour mettre sa plume, son talent et sa sensibilité au service d’un paysage sonore plus personnel, simple et sincère. Louis-Jean a rapidement appris à écouter son instinct afin d’y libérer des sonorités folks et terre-à-terre dans sa musique, en créant un univers flamboyant qui lui ressemble et qui nous rassemble!

Cliquez ici pour vous procurer des billets

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour la salle Rolland-Brunelle