Spectacles Joliette

Les nouvelles du Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

Fanny Bloom en 7 questions

La jeune auteure-compositrice-interprète, qui sera de passage au Foyer de la Salle Rolland-Brunelle le 28 mars prochain, se dévoile un peu en répondant à quelques-unes de nos questions. Que voulez-vous, nous sommes curieux!

fanny

 

 

 

 

1- Enfant, quel métier rêvais-tu de faire?
Chirurgienne Cardiaque. (Fouilles-moi) Après ça, comédienne.

2- Quel a été le meilleur concert auquel tu as assisté dans ta vie?
C’est plus sentimental je pense, mais la première fois qu’on a regardé le spectacle de Mika duquel on faisait la première partie avec mon groupe La Patère Rose, y’a vraiment quelque chose d’indescriptible qui s’est passé. De plus grand que nature. Mais dont on faisait partie. C’était grisant en TA.

3- Que représente la scène pour toi?
Un moment de rencontre. Un moment où le temps est comme un peu tordu. Une bulle.

4- Avec quel(s) artiste(s) aimerais-tu collaborer?
Lykke Li.

5- Ta chanson ou ton artiste préféré?
Tout de Bon Iver.

6- Quel est ton plaisir coupable?
Manger le brownie au chocolat blanc et coconut de Juliette et Chocolat, avec un extra chocolat blanc.

7- Quels sont tes projets à venir?
C’EST SECRET. 🙂

 

Courte biographie de Fanny Bloom

0004131719_10Ancienne chanteuse et pianiste du groupe électro-pop québécois La Patère rose, Fanny Bloom poursuit une carrière solo depuis 2011. En mars 2012, elle sort Apprenti guerrière, un premier album bouillonnant aux textes parfois rageurs, mais toujours sensuels. La jeune et pétillante chanteuse remporte d’ailleurs le Félix de l’Album de l’année à l’ADISQ 2012. Elle accompagne aussi Ariane Moffatt, Cœur de pirate et Michel Rivard dans leurs tournées respectives, ce qui permet à Fanny Bloom de renouer avec le piano.

Sur son dernier opus, Pan, paru le 23 septembre 2014, ce noble instrument occupe une place prépondérante et se mêle aux arrangements sonores pop et exotiques. Fanny Bloom vous fera bouger, danser avec ses compositions explosives, rythmées et aux refrains accrocheurs.

fannyBloompochette

 

 

 

 

 

par Valérie Laurin pour le Centre culturel de Joliette

Publicités


Poster un commentaire

Le temps ne court pas trop vite pour Lise Dion!

Le 29 août dernier, l’humoriste Lise Dion s’arrêtait à la Salle Rolland-Brunelle pour présenter son plus récent spectacle : Le temps qui court. C’est devant une salle pleine à craquer que l’humoriste chérie des Québécois a fait vibrer Joliette.

Dès les premières secondes du spectacle, le titre évocateur prend tout son sens et l’angle choisi par Lise Dion saute au visage des spectateurs. En effet, une gigantesque horloge à pendule fait résonner les secondes pour ensuite laisser place à un diaporama avec des photos de Lise à tous les âges. Le tout est accompagné d’une chanson très personnelle. C’est avec la même approche amicale et attendrissante que l’humoriste fera son entrée sur scène, acclamée de toutes parts par son public.

Visiblement contente d’être sur les planches, Lise Dion scellera son lien avec les spectateurs dès ses premiers mots en les traitant comme de la visite. Elle ira même jusqu’à leur demander quand était leur dernière rencontre! L’humoriste commence ainsi son spectacle, en racontant ce qui lui est arrivé pendant l’ « absence » de son public.

Les premières blagues porteront sur son poids. Elle utilisera ce sujet pour traduire la pression sociale grandissante sur l’apparence physique, mais également sur l’alimentation. Ses scènes loufoques à l’épicerie rejoindront plus d’une femme dans la salle et déclencheront des rires intenses. Lise Dion ne manquera pas d’aborder aussi les thérapies, une autre mode gagnant en popularité. Elle nous fait le compte-rendu de ses rencontres avec son spécialiste et en tire des conclusions réconfortantes pour l’estime de soi. Un beau message pour faire rire les femmes mal à l’aise avec leur corps. Elle conclut en lâchant : « Toutoune power! » Cette affirmation ne manquera pas de soulever un tonnerre d’applaudissements.

Viendra ensuite la « maladie » de la ménopause, comme elle se plaît à l’appeler. Cet inévitable sujet a su rappeler de drôles de souvenirs aux femmes plus âgées et sympathiser avec celles vivant présentement cette situation. Même les adolescentes, tordues de rire, ont pu reconnaître leur mère. Lise Dion exploitera ce sujet vedette pour aborder ensuite sa maladresse face à la mode santé. Elle utilisera notamment l’exemple du yoga (particulièrement le costume moulant versus son poids, vous l’aurez deviné). L’image, assez forte, fera vibrer la salle sous les rires.

Avec tous ces questionnements sur les effets physiques et métaphysiques de la ménopause, l’humoriste nous entraîne ensuite dans une suite logique en évoquant la libido au sein des vieux couples. Les efforts ridicules, mais attachants de son fameux « Marcel » ont rendu les spectateurs presque hystériques. Le sens du timing de Lise Dion a été rudement mis à l’épreuve, car elle devait fréquemment s’arrêter pour laisser les gens rire. Dans ce segment, c’est également au tour des hommes d’être éclaboussés. Coup de théâtre, Marcel l’a laissée pour assouvir ce qu’elle nomme « le dernier rappel du coq », ou la ménopause masculine. Les hommes dans l’assistance ont été confrontés à l’empire en pleine expansion de la pilule bleue et à leurs échecs maladroits avec les femmes plus jeunes. Face à cette escapade, Lise Dion garde la tête froide, mais en profite pour ce remettre elle aussi à la séduction. S’ensuivront des tonnes de péripéties pour la remettre sur le marché des cœurs. L’humoriste fait bien ressortir le ridicule de la chirurgie plastique et du « flirt » moderne (sites de rencontre, bronzage, sports de rencontre, etc.) Bien sûr, leurs aventures sont peu concluantes et les vieilles pantoufles reviennent ensemble. Viendra alors un travail de couple important aidé en rien par la démocratisation du sex-shop.

Le temps n’arrête jamais sa course (c’est le mot d’ordre du spectacle), et les enfants de Lise ont déjà quitté le domicile familial. L’humoriste aborde ce sujet parfois terrifiant pour les parents sous un angle très léger et évoque même la liberté. Elle va jusqu’à raconter son accouchement à sa fille d’une manière terrifiante, ce qui a bien fait rire les nombreuses mères dans la salle. Plus d’enfants, ça veut dire des vacances! Lise Dion nous raconte les siennes dans le Sud. Son talent avec les langues et sa dynamique de couple douteuse ont bien failli asphyxier quelques personnes dans l’assistance.

Face au rythme implacable du temps, Lise Dion se projette finalement dans le futur et s’attaque à la mort. Elle nous parlera directement, mais aussi à travers une version vieillie d’elle-même qui ne demande qu’à mourir pour fuir une vie plus que pénible dans un CHSLD. Ce sujet est lourd, mais aucune lourdeur ne s’est pointé le bout du nez. Jeunes et vieux riaient de bon cœur, probablement pour des raisons différentes : là était toute la beauté de la chose.

À la fin du spectacle, c’est une Lise Dion comblée de bonheur qui est revenue sur scène savourer son ovation debout, déclarant qu’elle avait beaucoup de plaisir à faire le plus beau métier du monde : celui de nous faire rire. Une chose est sûre, le temps court, mais avec Lise Dion, il est de qualité.

 Samuel Paré pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

Une programmation estivale explosive à la Salle Rolland-Brunelle!

Le Centre culturel de Joliette (CCJ) est heureux et fier de présenter officiellement sa programmation estivale 2014, suite à la conférence de presse qui se tenait le 13 mars dernier. Cet été, les spectacles qui se produiront à la Salle Rolland-Brunelle seront grandioses et impressionnants. Le CCJ accueillera entre autres, l’humoriste Philippe Laprise en rodage à la fin juillet et la méga production Paris-New York, qui occupera la scène au mois d’août.

C’est avec grand plaisir que monsieur Gilles Pitre, le directeur général du CCJ, s’est prononcé sur toute la splendeur de sa programmation d’été : « Fidèle à notre tradition de présenter des spectacles de grande envergure en été, et en cette année du 150e de la Ville de Joliette, il est de mise d’offrir à la population la méga production Paris-New York tout le mois d’août à la Salle Rolland-Brunelle. C’est le spectacle de l’été à voir dans Lanaudière! ». Il affirme également que les Lanaudois pourront profiter d’un été des plus festif à Joliette, surtout avec les festivités entourant le 150e, mais aussi avec les nombreux trésors touristiques que renferment la région et ses restaurants. Chaque personne y trouvera son compte avec cette programmation explosive.

Paris-New York sera incontestablement LA production de l’été. Cette revue musicale horsparis_ du commun compte plus de 20 artistes sur scène, dont Yoland Sirard (chanteur) et Mélissa Jurgutis (chorégraphe et danseuse) qui étaient présents à ladite conférence de presse. Il s’agit d’un spectacle à grand déploiement qui dénombre plus de 25 tableaux distincts. Présenté par le Groupe Bazz, en collaboration avec l’Agence Juste pour rire, Paris-New York réunit des extraits des meilleures comédies musicales américaines, françaises et québécoises telles que Cabaret, Sweet Charity, Chicago, Hairspray, West Side Story, My Fair Lady, Don Juan, L’Homme de la Mancha, Notre-Dame-de-Paris, Starmania, Les Misérables et plusieurs autres. Musique, chanson, danse et souvenirs sont donc au menu de cette production remarquable. Paris-New York sera diffusé sur la scène de la Salle Rolland-Brunelle, pendant 4 semaines consécutives, du 1er au 23 août, tous les vendredis et samedis. D’ailleurs, c’est dans une ambiance digne des plus grands cabarets de Broadway que se déroulera l’évènement, soit en formule Cabaret TELUS. Une soirée mémorable qui restera longtemps gravée dans la mémoire!

D’ailleurs, depuis quelques années, le Centre culturel propose la diffusion de spectacles d’humour en rodage et cette formule semble être bien appréciée du public. Ainsi, à la fin du mois de juillet, soit du 24 au 26 juillet à 20h30 en formule Cabaret TELUS, le CCJ recevra Pplaprise_detailhilippe Laprise, un humoriste en vogue qui est très aimé des Joliettains. Monsieur Pitre a également indiqué que « Philippe Laprise est un humoriste qui a connu un énorme succès à Joliette au cours des dernières années. Nous sommes extrêmement fiers de présenter le nouveau spectacle en rodage de cet artiste des plus sympathique, dans notre magnifique Cabaret TELUS ». Il viendra tenter et tester quelques numéros en vue de son prochain one-man show dont la rentrée montréalaise se fera en février 2015. Dans la pure tradition du stand-up à l’américaine, Philippe Laprise qui, fort de 15 années d’improvisation, est reconnu pour sa vitalité légendaire, pour son aisance peu commune et son incroyable sens du timing. Ce spectacle est une présentation de Martin Boulard & associés, Comptables professionnels agréés.

De plus, le Centre culturel aura de la grande visite cet été : d’une part, le retour de Mixmania, « Mix 4 », à Vrak TV, prolongera l’aventure des jeunes candidats dans les différentes salles de spectacles au Québec, dont à la Salle Rolland-Brunelle au début de juillet. Les billets seront en vente à la mi-avril. D’autre part, l’adorable Lise Dion reviendra en supplémentaire pour deux soirées, avec son spectacle Le temps qui court, les 29 et 30 août. Rappelons que ce sera probablement la dernière chance de pouvoir assister à ces deux représentations.

Une exposition durant la saison estivale
En collaboration avec le Musée d’art de Joliette (MAJ), le Centre culturel accueillera la première exposition du Club Photo du Musée, dans le Foyer de la Salle Rolland-Brunelle, de juillet à août. Cette exposition mettra en lumière tout le talent et la passion des photographes du Club photo où chacune des œuvres présentées reflète leur vision de la région. Il sera possible au grand public de venir admirer ces photographies lors des heures régulières de la billetterie. Cette deuxième exposition témoigne d’une grande volonté des deux organismes à collaborer et à rendre les arts et la culture des plus accessibles.

Concours Paris-New York
Il ne faudrait certainement pas oublier le grand concours « vedette », relié à la méga production
Paris-New York. En vous procurant des billets pour ce spectacle, vous courez la chance de gagner un crédit voyage de 1500$, offert par Voyages Nouveau Monde et Vacances transat. Lorsque vous achetez des billets (depuis le 9 novembre dernier), vous êtes automatiquement admissibles au tirage. Ce concours est en vigueur jusqu’au 30 avril 2014. Certaines conditions s’appliquent, applicable sur un forfait voyage Vacances transat, non remboursable. Tous les détails et règlements au spectaclesjoliette.com.

Nos partenaires
Le Centre culturel de Joliette tient à souligner l’apport inestimable de ces précieux partenaires. Tout d’abord, Desjardins Caisse de Joliette, suivi de la Ville de Joliette, de la Municipalité de
Saint-Charles-Borromée,
de la Ville de Notre-Dame-des-Prairies, de KIA Joliette, de Multicom communications, ainsi que les restaurants Benny & Co., sans oublier nos partenaires médias, L’action Tc. Média et le M103,5 FM. Nous les remercions de leur confiance et de leur dévouement.

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

KARINE LAGUEUX : Une artiste à part entière

klagueux_detailDans le cadre des après-spectacles, présentés par Benny & Co. sur la scène du M103,5FM, le Centre culturel de Joliette a le plaisir de recevoir la magnifique Karine Lagueux, auteure-compositeure-interprète, suite au spectacle de Pierre Lapointe, le samedi 1er mars dès 22h dans le Foyer de la Salle Rolland-Brunelle.

Originaire de Beauceville, Karine Lagueux est certainement reconnue comme étant comédienne, mais elle mène parallèlement une vie d’auteure-compositeure-interprète. Finissante du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2003,  elle voit sa carrière d’actrice montée en flèche. Elle cumule plusieurs rôles dans les séries télévisées dont Vice caché (2004), Minuit, le soir (2004-2006) et Une grenade avec ça? (2009), Destinées (2013-2014), Mémoires Vives (2013-2014), et anime le grand écran au cinéma, dans les longs métrages Mémoires affectives en 2004, Dans une galaxie près de chez vous 2 en 2007 et entre autres, Funkytowm en 2010. Elle a aussi fait de nombreuses apparitions dans des campagnes publicitaires, dont celle de « Les fromages d’ici » et celle du SEPAQ où elle en était la porte-parole. Dotée d’une grande polyvalence, elle peut aussi bien jouer dans des rôles aussi farfelus que sérieux. En 2011, elle est de la distribution de l’émission jeunesse 1, 2, 3, géant diffusée à Télé-Québec où elle incarne la fée Mosa.

Du côté musical, Karine travaille à l’écriture de son premier album. Jouant de la guitare et du piano, la belle s’accompagne elle-même sur scène où elle met de l’avant ses propres textes, ses chansons qui sont parfois folk, parfois plus « pop », et qui prônent un franc parlé. De plus, avec d’autres compatriotes, elle forme un groupe nommé Les classettes où ils reprennent de vieux succès, à leur sauce. Elle a composé et a interprété la pièce En guise de fleur, qui paraît sur la compilation L’Avanttoutlemonde 2009, et s’est produite aux FrancoFolies de Montréal en 2010. Elle a aussi assuré la première partie de Yann Perreau et de Steve Dumas, lors de son dernier passage à Joliette. D’ailleurs, l’artiste à la chevelure de feu a déjà commencé à écrire à d’autres artistes.

Pierre Lapointe en spectacle
pierre lapointe_affiche
Pierre Lapointe vient présenter un tout nouveau spectacle, suite à la parution de son plus récent album PUNKT. Le chanteur propose de le suivre dans une aventure musicale différente, composée de chansons « pop »  où il jette un regard unique sur l’amour, la joie, le sexe, la mort, la mélancolie et la vie. Avec son nouvel album, Pierre Lapointe affirme son goût prononcé pour la provocation douce, les mélanges éclectiques et les mélodies accrocheuses. On ne peut passer sous silence la dextérité dont il fait preuve en jouant ainsi avec les mots et les musiques. Un spectacle qui plaira autant aux curieux assoiffés de nouveautés qu’aux fans fidèles de Pierre Lapointe!

Rappelons que l’après-spectacle de Karine Lagueux est présenté gratuitement dans le Foyer de la Salle Rolland-Brunelle, et ce après le spectacle de Pierre Lapointe.

Consultez la programmation des après-spectacles

Procurez-vous des billets pour Pierre Lapointe

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

THOMAS ARGOUIN : Un auteur-compositeur-interprète prometteur

targouin_detailDans le cadre des après-spectacles, présentés par Benny & Co. sur la scène du M103,5FM, le Centre culturel de Joliette reçoit Thomas Argouin, un auteur-compositeur-interprète des plus prometteur de sa génération, suite au spectacle de Vincent Vallières, le samedi 15 février dès 22h dans le Foyer de la Salle Rolland-Brunelle.

Jeune auteur-compositeur-interprète âgé de 19 ans, Thomas Argouin est natif de la Beauce et a posé ses pénates dans Lanaudière en 2011, pour pouvoir y étudier au Cégep de Joliette. Tout au long de son parcours, il a fait la connaissance de musiciens aussi passionnés que lui et ensemble, ils ont formé un groupe où les compositions de Thomas étaient mises de l’avant. Après avoir remporté quelques prix et honneurs comme la deuxième place à la finale nationale de Cégeps en spectacle en 2013, le Prix de la SODAM pour le Concours de musique indépendante de Montréal (Diapason) en 2012 ainsi que la première place de deux finales régionales de Secondaire en spectacle 2010 et 2011, l’auteur a décidé de faire de sa passion, son métier.

Thomas a eu la chance de jouer devant des foules nombreuses, et ce en faisant des premières parties d’artistes tels que Marco Calliari, Bernard Adamus, Jim Zeller & Carl Tremblay, KAÏN, Marin Deschamps, Hugo Lapointe, Dany Bédar et les Cowboys Fringants. Non seulement il joue du piano irréprochablement, il est autodidacte : il joue de la batterie, de la guitare, de la basse, de l’harmonica, etc. De plus, il a enregistré dernièrement un disque de quatre chansons et un vidéoclip pour sa chanson « Ya donbin d’la terre icitte ». Il a aussi interprété la chanson thème de la tragédie du Lac-Mégantic « À ceux qui restent »  à l’été 2013, partout au Québec, pour amasser des fonds en aide aux sinistrés. Il vit maintenant à Granby pour y étudier à l’école nationale de la chanson. Une chose est sûre, c’est que nous n’avons pas fini d’entendre parler de lui!

Rappelons que l’après-spectacle de Thomas Argouin est présenté gratuitement dans le Foyer de la Salle Rolland-Brunelle, et ce après le spectacle de Vincent Vallières, où il y présentera plusieurs de ses propres chansons et compositions.

Consultez la programmation

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

Une soirée électrisante avec MICHEL VERDON

Dans le cadre des après-spectacles de la Salle Rolland-Brunelle, présentés par Benny & Comverdon_detail. sur la scène du M103,5FM, le Centre culturel de Joliette reçoit le chanteur-musicien Michel Verdon le samedi 8 février dès 22h, après le spectacle de Paul Daraîche.

Auteur, compositeur, interprète, animateur et conférencier, Michel Verdon est un artiste plurivalent qui œuvre dans le domaine du spectacle depuis 30 ans. Il livre toute une performance lorsqu’il est sur scène, livrant sa passion pour la musique d’une façon impeccable. Lui seul sait animer et lever une foule comme personne! Véritable homme-orchestre, il peut jouer de tout, même en étant seul, mêlant voix, guitare, violon, podorythmie, cuillères, etc. D’ailleurs, les nombreuses prestations qu’il a données au fil dans ans, tant au Québec qu’à l’étranger, lui ont permis de maîtriser l’art de charmer son public et de créer une ambiance électrisante, comme il le fera le 8 février prochain.

Son répertoire se compose principalement de chansons, de musiques et de danses aussi variées qu’il y a de styles musicaux. Cela fait de lui un chanteur-musicien reconnu pour sa polyvalence et pour sa facilité à adapter sa musique aux divers publics. Lors de son après-spectacle, Michel Verdon nous présentera un répertoire très diversifié de musique country, autant francophone qu’anglophone.

Rappelons que l’après-spectacle de Michel Verdon est présenté gratuitement dans le Foyer de la
Salle Rolland Brunelle, et ce après le spectacle Mes amours, mes amis mettant en vedette
Paul Daraîche.

Consultez la programmation

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

FABIEN CLOUTIER en après-spectacle de Fred Pellerin

fcloutier_detailDans le cadre des après-spectacles de la Salle Rolland-Brunelle, présentés par Benny & Co. sur la scène du M103,5FM, le Centre culturel de Joliette reçoit un talentueux conteur de sa génération Fabien Cloutier, qui viendra présenter quelques numéros de « stand-up » le samedi 1er février dès 22h, après le spectacle de Fred Pellerin.

Auteur, conteur et comédien, Fabien Cloutier est reconnu pour ses talents d’orateur et pour son aisance sur scène. Il a joué dans une trentaine de productions théâtrales québécoises, mais rêve depuis longtemps de présenter un spectacle de « stand-up ». Ses deux premières pièces humoristiques, Scotstown, qui s’est mérité le prix Coup de cœur des festivaliers du volet Zoofest du Festival Juste Pour Rire 2010, et Cranbourne (le second volet de Scotstown), a été finaliste au Prix Michel-Tremblay comme Meilleur texte porté à la scène (saison 2011-2012). Ses deux contes, présentés au Théâtre La Licorne, ont été plus que salués par la critique et ont reçu de nombreux éloges.

Excellant également dans le domaine de l’improvisation, l’artiste a donné de nombreux ateliers de création et d’écriture à des jeunes, ce qui l’a mené en Roumanie, au Maroc et en Serbie, entre autres. Il est aussi chroniqueur pour la Première Chaîne de Radio-Canada à l’émission Plus on est de fous plus on lit, où il repousse les limites de l’actualité en y interprétant sa propre vision du monde. Fabien Cloutier a d’ailleurs reçu de nombreuses distinctions, dont le Prix Gratien-Gélinas 2011 pour la pièce Billy (Les jours de hurlement) et le Prix littéraire du Gouverneur Général pour le texte de cette même pièce. L’auteur a aussi signé une adaptation théâtrale du classique La guerre des tuques qui a été présentée à l’hiver 2013 au Musée national des beaux-arts du Québec.

Rappelons que l’après-spectacle de Fabien Cloutier est présenté gratuitement dans le Foyer de la Salle Rolland-Brunelle, et ce après le spectacle du conteur Fred Pellerin.

Consultez la programmation

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette