Spectacles Joliette

Les nouvelles du Centre culturel de Joliette


Poster un commentaire

Une deuxième conférence pour En conversation : avec Éric Ladouceur

eladouceur_detailLe mardi 12 novembre prochain, à 20 h, aura lieu la seconde conférence de la série En conversation, un projet organisé conjointement par le Centre culturel de Joliette et le Musée d’art de Joliette (MAJ). Elle mettra en vedette l’artiste lanaudois Éric Ladouceur et la commissaire et historienne de l’art, Geneviève Goyer-Ouimette, et portera sur le travail de l’artiste et sa démarche, pour le moins, originale.

L’événement se tiendra dans le Foyer de la Salle Rolland-Brunelle, situé au 20, rue Saint-Charles-Borromée Sud, à Joliette. Que ce soit par la performance, le dessin, l’installation, la vidéo ou la peinture, l’imaginaire de l’artiste multidisciplinaire Éric Ladouceur appartient à l’univers du jeu et intrinsèquement à une certaine nostalgie de l’enfance. À travers une esthétique empruntée à la publicité et au monde des superhéros, il questionne les stéréotypes liés aux caractères identitaires de l’iconographie masculine. Il s’intéresse à différentes représentations du pouvoir inhérentes au mythe de l’éternelle jeunesse et au contrôle des masses. Son travail s’articule ainsi autour d’un intérêt pour les images subversives où l’ironie constitue à chaque fois un filtre. Dans cette perspective, il met en évidence les contradictions propres aux systèmes de mise en valeur des produits de consommation à la fois de manière critique, poétique et ironique.

Avec l’exposition AVOIR/SAVOIR/POUVOIR, la toute première exposition bilan consacrée à Éric Ladouceur et présentée en deux volets cet automne au Musée d’art contemporain des Laurentides (Saint-Jérôme) et à la Galerie Graff (Montréal), l’artiste détourne les images du pouvoir. Il « débusque les vilains » et brise les rêves préfabriqués. Par ses questionnements, il incarne la figure du « héros malgré lui », de l’antihéros qui devient sympathique et dont on appuie la cause, même si elle estdésespérée. La résistance artistique de Ladouceur face à une société de plus en plus autoritaire, sous ses apparences de liberté et de libre marché, rappelle que, bien que l’idéal ne puisse être atteint, rien n’empêche les gens d’emboîter le pas dans sa direction. Boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2004 et 2010 et de la Fondation suisse Christof-Merian, Éric Ladouceur a été lauréat des Grands Prix Desjardins de la culture de Lanaudière en 2009. Il a aussi agi à titre de commissaire d’expositions pour KAPOW une convention de superhéros présentée à AXENÉO7 à Gatineau en 2010, et en 2006 pour Réingénierie du Monde présentée simultanément aux maisons de la culture Frontenac et Plateau-Mont-Royal à Montréal. Il enseigne au département des arts du Cégep de l’Outaouais et il est représenté par la galerie Graff.

En conversation est rendue possible grâce au soutien financier de Loisir et Sport Lanaudière et de la Conférence régionale des élus(es) de Lanaudière.

En savoir plus

spectaclesjoliette.com

 

Marie-Michèle Rivard pour le Centre culturel de Joliette