Spectacles Joliette

Les nouvelles du Centre culturel de Joliette

Messmer – Réalité ou fiction?

1 commentaire

Anabelle Dagenais photoIls étaient nombreux à vouloir se rendre sur scène pour témoigner de la véracité des performances spectaculaires de Messmer. Quelque peu sceptique, mais tout de même craintive de me voir transformée en marionnette face à ses suggestions, je n’ai pris aucune chance. Je n’allais tout de même pas le laisser me dicter sa propre volonté pour cet article! Pour garder toutes mes idées claires et demeurer objective, j’ai mandaté quelques complices.

Charles, lui, se voulait carrément sceptique. Selon lui, certains participaient avec excès uniquement pour confirmer la réputation de Messmer. Par exemple, lors d’une «reprise» d’une scène du film Top gun, une volontaire sensée perdre sa jambe à la suite d’une explosion, crie sans conviction et semble oublier son mal à peine quelques secondes plus tard. Il observe aussi que d’autres participants quittent subitement la scène pour regagner leur siège, comme si le charme n’opérait plus.

Mathieu pense pour sa part que tout est arrangé d’avance, qu’on fait appel à des comédiens. Qui, sinon, voudrait embrasser et «aimer» un rat au point de ne plus vouloir s’en départir?

messmer_ete_detailSi mon côté rationnel abondait dans le même sens, je ne pouvais manquer de voir la foule réagir. Et pas qu’un peu! Messmer maniait les fils, la foule observait, estomaquée, bouche ouverte.

Vendue, c’est bien le cas de Noémie. Elle voyait ce spectacle pour la deuxième fois et semblait tout aussi emballée. Bien que les tests de réceptivité n’aient eu aucune incidence sur elle, elle n’en demeurait pas moins fascinée de voir à quel point certains numéros pouvaient avoir un impact majeur sur des participants. Elle relate notamment le cas où certains d’entre eux sont revenus sur scène lors de l’entracte pour «recevoir l’énergie de la boule lumineuse». Ils auraient réagi à la musique utilisée lors d’un précédent numéro. Dans le même ordre d’idée, à la fin du spectacle, deux hommes sont retournés se blottir l’un contre l’autre, amoureusement, sur l’air de Take my breath away.

Maude, qui partageait son engouement, se disait toutefois heureuse de ne pas être réceptive aux tests de réceptivité. Elle serait beaucoup trop honteuse de se mettre à pleurer sur scène comme un bébé de six mois ou d’exécuter une danse tribale préhistorique devant toute une foule et de n’en garder qu’un vague souvenir. Elle en rit, mais refuserait d’être le dindon de la farce.

Je l’avoue, je me rendais au spectacle de Messer pour en avoir le cœur net : départager le vrai du faux. Si je ne sais toujours pas sur quel pied danser, une chose est sûre, qu’on croie ou non au phénomène, le spectacle de Messmer se veut un excellent divertissement garantissant hilarité et étonnement. Qu’en avez-vous pensé?

Rappelons que Messmer sera de retour en 2015, soit le 18 avril, à la Salle Rolland-Brunelle. Les billets sont déjà en vente, mais il faut faire vite! Cliquez ici pour vous procurer des billets.

Rédigé par Anabelle Dagenais pour le Centre culturel de Joliette

Publicités

Une réflexion sur “Messmer – Réalité ou fiction?

  1. Tout comme vous, je suis encore ambivalente quant à ce phénomène. Je suis tellement en accord avec vos commentaires!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s