Spectacles Joliette

Les nouvelles du Centre culturel de Joliette

Les Muses orphelines

Poster un commentaire

Les Muses orphelines_affihe

Le 6 avril prochain dès 20h, la salle Rolland-Brunelle accueillera la pièce très attendue du public, Les Muses orphelines, des Tournées Jean Duceppe.

Les Muses orphelines est une adaptation du long-métrage de Robert Favreau, réalisé en 2000. Après avoir également eu beaucoup de succès en 1994, alors que René Richard Cyr s’occupait de la mise en scène, c’est maintenant autour de l’auteur Michel Marc Bouchard et de Martine Beaulne à la mise en scène, de reprendre les rênes de cette tragédie théâtrale. Avec une distribution extraordinaire comme Maxime Denommée, Léane Labrèche-Dor, Macha Limonchik et Nathalie Malette, la pièce fait portrait de la situation familiale au Québec dans les années 60. Elle explore le thème de l’absence de la mère. D’ailleurs, la metteure en scène a voulu démontrer qu’il est possible d’éprouver un sentiment de bien-être et de quiétude devant des situations déchirantes comme le sont le deuil et l’abandon. Elle met aussi l’accent sur la tragédie familiale plutôt que sur le drame.

Voici un léger résumé de la pièce : La trame de la pièce s’organise autour du personnage d’Isabelle Tanguay, 27 ans, déficiente intellectuelle.  Isabelle était toute jeune quand sa mère a quitté le nid familial.  Mais son frère et ses deux sœurs lui ont menti en lui disant que cette dernière était morte.  Plus tard, au hasard d’une rencontre, Isabelle apprend que sa mère est toujours vivante.  Elle monte alors un subterfuge pour se venger.  Elle réunit son frère et ses sœurs à la maison familiale en leur faisant croire que leur mère revient.  Là, en l’espace d’une fin de semaine, ils revivent le passé, chacun réinventant ses parents à sa manière.  Autour d’une table, ils se confient, se vident le cœur et crient leur mal de vivre ainsi que leur besoin inassouvi d’amour.

Les Muses orphelines est une pièce forte, envoûtante, mais surtout inquiétante. C’est le psychodrame d’une famille à la suite d’un mensonge. Du Michel Marc Bouchard à son meilleur!

Cliquez ici pour vous procurez des billets

spectaclesjoliette.com

Marie-Michèle Rivard pour la salle Rolland-Brunelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s